Findus, c’est une nouvelle plate-forme à MP3 ?

Vie du label

 

Avec l’avènement des plateformes de diff’ sur le net, on a parfois dit que les labels allaient disparaître et que les artistes vendraient leur production directement au public. LOL !

Alors jeune groupe / producteur, ça y est tu viens de finir d’enregistrer et tu as tes MP3 bien clean prêts à être vendus sur le net ? Alors gagne du temps et passe par un agrégateur (Zimbalam, Tunecore) pour placer ton son directement sur plein de sites. Bon, je te donne directement la fin de l’histoire, parmi les 20/30 plateformes sur lesquelles ton son sera chargé, seuls iTunes, Deezer, Spotify et à la rigueur Juno te verseront des centimes. Si tu as la chance d’avoir un label un peu crédible, tu pourras vendre sur une plate-forme équitable comme CD1D, ou chez les snobs de Beatport, c’est quand même franchement plus classe.

Mais attends, tu sais que le premier site de diffusion de musique au monde c’est Youtube ! Alors s’il te plaît fais des vidéos avec tes morceaux et charge-les. N’oublie pas Dailymotion et Vimeo en passant.

Ceci dit, mon voisin trouve que Grooveshark c’est bien pratique. Dès que tu as un peu de temps, pense à tout charger dessus aussi. Son coloc, par contre, a favorité comme un dingue sur Soundcloud, tu devrais te créer un compte rapidos tant que t’y es.

D’ailleurs, à ton dernier concert à la cambrousse on t’a demandé si tu avais un Myspace. Effectivement, ton profil prend un peu la poussière, mais tiens-le quand même à jour, il y a encore du monde dessus. Même si une partie de la population a migré sur Bandcamp ou Noomiz qui ont repris un peu le concept ; tu devrais uploader ton son là-bas c’est gratuit.

En repensant à Myspace, tu te dis que les modes vont et viennent et qu’il serait bien d’avoir aussi un espace perso, un vrai site quoi, avec des liens ou quoi pour le jour où ta plateforme favorite mourra. Tu peux faire du WordPress, ou du Drupal ou du PHP si t’as du temps à perdre.

Pour te faire connaître, facile, tu crées une page Facebook. Mais n’oublie pas les gens qui n’ont pas de compte Facebook, et collecte leurs adresses email pour leur envoyer une newsletter. Et Twitte un peu aussi, parce que sur Facebook il y a un peu tout et n’importe quoi, et tu galères à choper des likes, à la télé ils ne parlent que de hashtag et de followers.

Et fais quand même presser deux-trois disques physiques, les radios préfèrent. Il y a plein de caf’conc’ sympas qui aiment bien en avoir en stock, il y a des disquaires survivants, tout le monde n’a pas d’iPod, et certains DJs ne jouent que des vinyles.

Ce week-end, il faudra aussi éplucher ce post-it sur un coin de ton bureau : Qobuz, PlayMe, Jamendo, Resident Advisor, Viinyl, LastFM, MusicMe.

Nos excuses à tous ceux que nous avons pu oublier.