Sauvage FM ou le dialogue des corps

Non classé

 

Le parcours de Sauvage FM (Alexis Deslandes) est celui d’un compositeur de musiques traditionnelles et électroniques qui n’a eu de cesse de réinventer sa pratique depuis ses débuts.

« C’est sous l’influence de musiques électroniques dures et froides telles que le dubstep, le big beat et l’industrial que j’ai appris à mixer et composer vers 2009. Rapidement, je fus frappé d’une forme de darwinisme musical car les lieux dans lesquels je jouais alors étaient généralement dépourvus de caissons de basses, le plus souvent pour « limiter les nuisances sonores. »

C’était le cas du Remorqueur, cet after nantais quasi mythique et hélas fermé depuis, où j’ai eu la chance d’être DJ résident pendant plusieurs années. Un joyeux repaire d’étudiants Erasmus, de punks et autres warriors de la nuit. Un dancefloor infréquentable où, de 2 à 6 heures du matin, le miracle était possible.

Encore fallait-il pouvoir jouer une musique qui fasse danser sans gros kick techno ni infrabass dub. C’est alors que j’ai commencé à intégrer les musiques traditionnelles dans mon mix et mes tracks : cumbia, kuduro, oriental, balkan, bhangra…

Comme beaucoup d’artistes, j’ai fait d’une contrainte technique un avantage et me suis mis à travailler le groove et la rythmique pour produire des morceaux qui, bien qu’étant d’inspiration électronique, empruntent des éléments aux folklores de tous les continents.

Appelée parfois global beats ou tropical bass, ma musique est celle que produisent et écoutent ceux qui préfèrent les musiques traditionnelles dans un format taillé pour le club, ce lieu éminemment social où ce sont les corps qui dialoguent. »

Booking : booking@vladproductions.fr