Transmission /// Raavni

Disques

Dans une quête d’autonomie plus que jamais d’actualité, au croisement de la permaculture et de l’autosuffisance énergétique, l’AMAP Raavni recrée les conditions d’une production musicale à la fois locale et globale, ce miracle de la physique que permet la musique enregistrée.

Ce nouvel album « Transmission » continue d’enraciner durablement dans notre paysage musical une production indépendante et ouverte sur les influences du monde, à l’opposée de la production industrielle dont la fonction universalisante consiste à créer du vide à grande échelle.

Au fil de ces 10 titres, le producteur navigue entre dub et world, plaçant la transe du premier dans un contexte humain, ravivant la filiation naturelle entre le corps et l’esprit. L’idée d’un dancefloor conscient, célébrant les hommes sans les vider de leur substance, opère comme un fil rouge, convoquant invités de marque, skanks cristallins et basses bien lourdes.

Cette transmission est symbolisée par le didgeridoo, cet instrument dont la pratique (basée notamment sur la respiration continue) amène le musicien à se mettre au service du son, à la source permanente et constante du signal, plutôt que dans une position d’écouteur satisfait de son propre écho. Avec cet album, Raavni se positionne comme un catalyseur d’influences, lesquelles trouvent ici un espace de dialogue, d’échange et de fête.