Principe de cadrage

Non classé

 

La plupart du temps, on ne résout pas les problèmes auxquels on s’attaque. On ne fait que définir un sous-périmètre d’intervention ; de manière à ce qu’à l’intérieur de ce périmètre, le problème devienne solvable.

3 exemples tout à fait différents :

– les algorithmes de recommandation musicale ne remplaceront jamais le vécu et la magie de la découverte. Alors, ils se concentrent sur un segment bien spécifique de la musique enregistrée sur lequel leurs recommandations peuvent fonctionner.

– la nouvelle norme DSN censée simplifier les obligations déclaratives liées à l’embauche ne pourra jamais couvrir la totalité des situations. Alors, sa mise en oeuvre induit de fait un tri entre ceux qui peuvent s’y soumettre et ceux qui sont contraints de se débrouiller autrement.

– Vlad n’aura jamais la puissance de prescription et l’exposition d’Universal. Alors, on se concentre sur le ghettofolk, secteur sur lequel on est en passe de s’imposer, puisqu’on l’aura créé à notre mesure.

Mais bon ça reste cool de taffer