Sauvage FM est #ChaudPourUnGUSO

Non classé

 

Encore une fois, l’imposteur est celui qui s’adapte aux désirs de l’autre. Voila mon sentiment durant le salon Babel Med.
Avant de niker tout le système avec la VIème république et de modifier la répartition des droits d’auteurs (car il y a des abus des grosses prod/chaines de tv/radios), il y a avant tout un travail d’éducation à accomplir auprès de certains bookers/programmateurs.
Pas de poncho, sherwani, ou autre accoutrement du bled : mon t-shirt Celio à 2€ en solde n’aura pas suffit à prouver la passion que j’ai pour la Cumbia, le Chaâbi ou le Zouk. Aucune chance !
Dans ce folklore de gauche mais à l’a priori conservateur de droite, mon corps rappelant le travailleur de l’effort, est vu comme inapte aux concepts puisque trop occupé à travailler dans son champ.
Aucun #guso en perspective avec ma compile Tropical Thug et mon EP Jezoukrist à l’âme métissée pourtant très à gauche.
Pas assez #World pour faire voyager le #CSP+ et pas assez électro pour enivrer les #BDE.
Pas sûr que l’on puisse réellement défendre des idées avec la musique. Elle doit rester dans le domaine du spectacle.
La musique n’augmente pas les salaires, elle fait oublier qu’ils sont bas.
Ou alors, il faut produire de l’antispectacle et niker le game. (On y travaille.)
Si l’on pousse la réflexion, on arrête tout, on s’engage en politique ou on devient écrivain.
Tous les keums qui souhaitent s’enrichir avec le #hiphop finissent par produire de la pop.
La rebel attitude se termine au moment ou l’on doit passer à l’action et foutre les pieds sur le terrain. Et je ne parle ni de péter des vitrines ni du spectacle des Enfoirés.

hihihi…Hiphop à tes souhaits. Cherche Gainsbourg. 🙁 🙁 🙁

Je ne me prendrai plus la tête à construire un set éducatif. Retour à l’émotionnel, la sensation, la vibe et c’est déjà pas mal.
Ou alors je lance un concept de mix surprise mais faudra pas venir « hater » au comptoir. Le capital souhaite des êtres spécialisés et productifs. Dans le monde du spectacle également, or j’aime autant la musique, le sport que le dessin.
Faut pas croire, Matrix ou Fight Club sont aussi profonds que n’importe quel film avec Jean Pierre Bacri/Daroussin, Gérard Darmon ou Omar Sy.
Le développement personnel reste un art martial complètement égoïste dans le but de se défendre. De nature pessimiste, je partage des réalités pas des utopies.
On sauvera pas les hommes de l’Homme.
Un peu triste mais je garde les dents serrées et les biceps bien congestionnés.
#chopourunguzo?

Seul un artiste comme Sauvage FM peut écrire un tel brûlot.