Publié le

Communiqué de presse du SMA et de la FELIN: Pas de disques des labels indépendants sous le sapin cette année.

Garants de la diversité et de l’innovation musicale, les labels indépendants se retrouvent cette année privés de voir leurs nouveautés sortir d’usine. En cause, une pénurie de matière première mais surtout la mainmise des acteurs majeurs de l’industrie musicale sur les chaînes de production grâce à leur force économique et leur pouvoir de négociation. Le SMA et la FELIN alertent sur ces inégalités dans ce communiqué de presse.

Cette année les labels indépendants ne pourront vous proposer leurs nouveautés à Noël puisqu’ils seront dans l’impossibilité de les fabriquer.

Les 1 500 labels indépendants basés partout en France produisent chaque année plus de 3 000 projets artistiques, tous courants et esthétiques confondus. Peu ou mal connus du grand public, ces labels jouent un rôle crucial sur la scène musicale, parce qu’ils s’attachent à délivrer des œuvres novatrices, exigeantes et non formatées.

Pourtant, ces labels font face à un nouvel effet connexe de la pandémie : la crise des matières premières, dont le polymère indispensable à la fabrication du disque vinyle. Son origine découle de la baisse de la production de pétrole conjuguée à une importante pression économique des industriels (automobile en premier lieu).

Le secteur de la musique enregistrée en subit les répercussions immédiates: rallongement généralisé des délais de fabrication (passant de 8/13 semaines à 6/8 mois), hausse des prix du disque, moins de déclinaisons possibles, quid du réassort sur les petits tirages… À cela s’ajoute aussi de fortes tensions sur le bois, et donc sur le papier, essentiel dans la production des pochettes, impactant ainsi autant les productions de vinyles que de CDs.

En parallèle, nous observons que des pressions sont exercées sur une très grande majorité des usines productrices de vinyles, en France, comme partout dans le monde. Afin de répondre à une demande croissante, les “acteurs majeurs” de la scène phonographique n’hésitent pas à réserver les chaines de productions, dotés d’une force de négociation que les indépendants n’ont pas.

Dans un contexte déjà fragilisé par la crise sanitaire, cette pratique de préemption des lignes de fabrication de disques, alliée à une politique prix qui augmente déraisonnablement les marges et le prix des vinyles en bacs met en péril notre marché du disque.

Pour que les œuvres de nos artistes trouvent leur place sous le sapin, la FÉLIN et le SMA demandent des conditions favorables de production et un accès équitable aux usines de pressage.”



FÉLIN – Fédération Nationale des Labels et Distributeurs Indépendants
Depuis sa création en 2009 la FÉLIN valorise, représente et accompagne ses adhérents face aux changements profonds de l’industrie musicale. Labels, distributeurs, pôles et réseaux régionaux, en tout ce sont prés de 400 acteurs de la création indépendante et garants de la diversité musicale qui sont regroupés au sein de la fédération.


SMA – Syndicat des Musiques Actuelles
Créé en 2005, le Syndicat des Musiques Actuelles est une organisation d’employeurs aujourd’hui composée de plus de 500 entreprises de la filière des musiques actuelles. Il représente ainsi des labels, des salles de concerts, des festivals, des producteurs de spectacles, des centres de formation, des radios, ainsi que des fédérations et réseaux.