Noël approche ! Surtout, ne nous achetez rien.

Vie du label

 

Rappelez-vous, Noël, c’est pour les enfants. La boîte de Lego Star Wars pour Théo et la poupée Miley Cyrus pour Théa. Deux-trois crottes en chocolat pour mettre avec le café en faisant des ronds marrons sur la nappe en papier. Du champ’ de supermarché et du Banga pour les autres. Une atmosphère féérique, même si votre cousin a les cheveux sales.

Emporté par la magie, vous offrez des gros cadeaux aux petits et des petits cadeaux aux gros. Vous essayez de dépenser à peu près la même somme pour chacun et vous définissez la liste de vos récipiendaires en concertation avec le conseil de famille.

Les cadeaux culturels c’est pas mal ; ça flatte autant celui qui le reçoit que celui qui l’offre. Mais le problème avec la culture c’est que c’est contagieux : offrez un livre à un mec et un ustensile de cuisine à sa meuf ; c’est la guerre. Inversement, offrez un disque à une meuf et un rasoir à son mec, même résultat. La symbolique est louuurde !

Vous êtes donc en train de pousser le Caddie dans un centre culturel E.Leclerc à la recherche de livres sympa ou de disques compacts pour ceux qui ont encore de quoi les lire. Lassé par l’offre musicale, réduite de nos jours à 10-15 disques que tout le monde écoute gratos sur deezer, vous vous rappelez tout à coup que vous avez dans votre entourage un ou plusieurs musiciens indépendants, artisanaux, sympatiques, qui sont à Zaz ce que le livre d’artiste de chez L’Oiseau Muse est au dernier ouvrage de Franz-Olivier Giesbert (celui qui connaît bien François Mitterand, lequel n’a d’ailleurs que 736 likes sur FB).

Et vous pourriez être tenté d’offrir une de nos productions à quelqu’un. Le dernier album live d’Aälma Dili, ou un vieux Vladivostok. Ou un brûlot de chez Survie et Conséquences.

*** Réfléchissez bien ! Plusieurs problèmes se poseraient à vous :

– Nous vendons notre talent dans des emballages minimalistes et fonctionnels, donc pas très chers. Vous n’allez quand même pas offrir un cadeau à 3€ TTC !
– Vous allez faire passer le voisin qui vient d’offrir le dernier Stromaille pour un ignare, un inculte ou pire : un suiveur.
– Une partie de nos nouveautés ne sortent qu’en numérique. Vous n’allez quand même pas offrir un fichier !

Enfin, n’oubliez pas, nous sommes sur scène tous les week-ends. Offrir un de nos disques à quelqu’un qui ne nous a jamais vus, c’est comme offrir une bouteille vide.